Le guide de l'énergie verte » Froid polaire et factures d’électricité salées au Texas !

    Froid polaire et factures d’électricité salées au Texas !

    Sommaire :

      Ces derniers jours, les Texans ont été confrontés à une vague de froid polaire avec des températures atteignant parfois les -10° nocturnes. Résultat, coupures d’électricité, d’eau et de chauffage pendant quasiment une semaine… Et un malheur n’arrivant jamais seul, certains ont reçu par la suite des factures d’électricité allant jusqu’à des montants à cinq chiffres ! 

      Résumé et explications de cette double peine.

      Des factures d’électricité à cinq chiffres

      Malgré un retour forcé à des conditions de vie dignes du début du siècle dernier, certains habitants du Texas ont en effet eu une très mauvaise surprise en recevant leur facture d’électricité. Nombre d’entre eux avaient pourtant pris la précaution de baisser la température du chauffage, de s’éclairer à la bougie et de bannir autant que possible l’usage des appareils électroménagers. Le témoignage d’un couple texan, largement relayé sur Twitter, est effarant. Au 19 février, ils n’ont pas moins de 5 000 dollars à régler pour 1772 kWh utilisés depuis le début du mois !

      Qui dit mieux ? Scott Willoughby… cet habitant de Royse City fait état de deux factures successives encore plus salées pour sa consommation personnelle d’électricité : près de 14 000 dollars pour commencer, puis presque 17 000 dollars pour l’achever ! Son frère a dû régler 9 000 dollars pour la seule semaine de gel.

      En cause, l’indépendance du réseau texan de distribution énergétique. Dans les contrats, les tarifs varient selon la demande… qui a explosé par ce grand froid. Les prix de l’électricité ont ainsi dépassé les 9 000 dollars par MGh, contre une moyenne habituelle de 50 dollars.

       Quelles solutions pour ces Texans ruinés ?

      Ces montants astronomiques ont littéralement ruiné les habitants aux revenus modestes. A l’image de ces deux frères vétérans retraités, dont les montants ont déjà été prélevés. Résultat, plus aucunes économies sur leur compte bancaire. Ils comptent notamment sur la mobilisation via des cagnottes en ligne pour se renflouer. Mais pas seulement…

      Les réseaux sociaux, Twitter en tête sous le #Griddy et les médias américains se sont emparés de ce feuilleton haletant, permettant aux élus de s’exprimer sur le sujet. Un espoir a ainsi jailli après l’intervention sur CNN d’un élu local évoquant le déblocage du budget fédéral consécutif à la déclaration de l’état d’urgence. Selon lui, ces sommes ne pourront pas se limiter à la réparation des dégâts causés par la vague de froid comme les fuites, les canalisations endommagées etc. Elles devront aussi servir à soutenir ces habitants. Pour le Maire de Houston, entendu sur NBC, « ces coûts prohibitifs devraient être réglés par l’État du Texas, et non par les consommateurs individuels qui ne sont pas responsables de cette catastrophe. »

      Joe Biden, qui a récemment annoncé le retour des États-Unis dans l’accord de Paris, a quant à lui signé une nouvelle déclaration d’urgence pour l’État du Texas. , générant le déblocage de fonds susceptibles d’aider ces familles à payer, comme l’a précisé l’élu républicain Michael McCaul sur CNN.

      Les fournisseurs d’électricité dans le viseur

      Du côté des fournisseurs d’électricité, on se renvoie la balle. Griddy se couvre en précisant qu’il avait prévenu ses clients en leur recommandant la résiliation de leur contrat à tarifs variables. Mais les délais pour changer de contrat ou de fournisseur n’ont pas permis aux abonnés de réagir à temps. L’opérateur accuse ERCOT qui distribue l’électricité au Texas.

      Ken Paxton, le procureur de l’État a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les causes des coupures et factures d’électricité faramineuses. Griddy, ERCOT, ainsi qu’une dizaine d’autres fournisseurs sont dans le viseur…  Pour Sylvester Turner, maire de Houston, «tout ce qui est arrivé était prévisible et évitable», au regard de la vulnérabilité du réseau électrique indépendant du Texas face aux conditions climatiques extrêmes. 

      Retour haut de page