Un conseiller disponible au
Le guide de l'énergie verte » AUTOCONSOMMATION ÉLECTRIQUE : QUELLES SONT LES ÉTAPES POUR Y ARRIVER ?

AUTOCONSOMMATION ÉLECTRIQUE : QUELLES SONT LES ÉTAPES POUR Y ARRIVER ?

Dans un contexte de crise climatique et d’augmentation du prix de l’électricité, l’autoconsommation électrique séduit de plus en plus de foyers français. Il est aujourd’hui possible de produire sa propre électricité pour sa consommation personnelle. Mais est-ce rentable ? Est-il possible de parvenir à 100% d’autoconsommation ? Eléments de réponse.

Sommaire :
    Article mis à jour le 28 août 2020

    Qu’est-ce que l’autoconsommation électrique ?

    Toute l’électricité produite par le consommateur est utilisée pour le fonctionnement de ses installations électriques. Cela lui permet d’être électriquement autonome. Cependant, il faut savoir que l’électricité produite doit être immédiatement consommée. Dans le cas contraire, elle sera perdue. Une solution complémentaire consiste à s’équiper de batteries haute capacité qui stockent l’électricité.

    Deux choix sont possibles avec l’électricité produite :

    • Revendre partiellement ou en totalité l’énergie produite à un fournisseur d’électricité comme EDF ce qui permet de réduire sa facture d’électricité
    • Utiliser l’électricité produite pour ses propres besoins, c’est ce que l’on appelle l’autoconsommation
    produire son electricite

    Pourquoi produire sa propre électricité ?

    De plus en plus de consommateurs envisagent de produire leur électricité. Cette création d’énergie peut être envisagée de 2 manières :

    Pour sa propre consommation

    Toute l’électricité produite par le consommateur est utilisée pour le fonctionnement de ses installations électriques. Cela lui permet d’être électriquement autonome. Cependant, il faut savoir que l’électricité produite doit être immédiatement consommée. Dans le cas contraire, elle sera perdue. Une solution complémentaire consiste à s’équiper de batteries haute capacité qui stockent l’électricité.

    Pour la revendre

    Tout ou partie de l’électricité produite est réinjecté dans le réseau public. Cette méthode permet au client d’être rémunéré par EDF pour les kWh produits. Le revenu généré permet de diminuer fortement le montant de ses factures d’électricité.

    Quel est l’encadrement légal ?

    La loi sur l’autoconsommation pour produire son électricité à partir d’énergies renouvelables a subi d’importantes modifications avec le texte adopté le 24 février 2017. Cet ensemble de lois prévoit que le gestionnaire de réseau Enedis facilite l’autoconsommation des particuliers, des collectivités et des entreprises.

    L’installation du compteur Linky permet notamment de calculer la part consommée et la part revendue. Auparavant, les installations de production d’électricité étaient avant tout destinées à la revente. La hausse des tarifs de l’électricité et la chute des prix des installations photovoltaïques encouragent dorénavant les consommateurs à utiliser personnellement l’électricité produite.

    Quels sont les moyens pour produire son électricité ?

    Il existe actuellement 2 principales technologies pour qu’un particulier puisse produire son électricité :

    Les panneaux photovoltaïque

    Les panneaux solaires sont avantageux sur les toitures bénéficiant d’une bonne exposition au soleil. L’installation peut être intégrée au toit et remplacer une partie des tuiles. Elle peut aussi être posée directement au-dessus de la maison ou sur le sol.

    Les éoliennes

    Les éoliennes domestiques peuvent représenter une solution pour les logements soumis à des vents réguliers toute l’année. Cependant, peu de particuliers peuvent réellement en installer à cause de la réglementation. Même si ces éoliennes sont de taille réduite, le périmètre de sécurité alentour doit être important. De plus, les nuisances sonores peuvent rebuter plus d’un consommateur.

    Quelles sont les étapes à prévoir pour parvenir à l’autoconsommation ?

    Faire un bilan énergétique

    Premièrement, il est important de demander un bilan solaire si l’on décide d’installer des panneaux photovoltaïques ou un bilan de l’exposition aux vents dans le cadre d’une installation éolienne.

    Pour faire ce bilan énergétique il est essentiel de faire un point sur la zone d’habitation ainsi que de l’orientation du soleil pour être sur de l’installation. En parallèle, il est important d’étudier sa consommation d’électricité et la répartition entre les appareils domestiques.  

    Réaliser les démarches administratives

    En faisant le choix de l’autoconsommation, il y a de nombreuses démarches administratives à effectuer. Il convient de se rapprocher de sa mairie pour la déclaration préalable de travaux et d’Enedis pour la demande de raccordement au réseau d’électricité.

    Faire appel à un professionnel pour l’installation

    Il est important de faire appel à un professionnel qualifié lorsque l’on décide d’installer des panneaux solaires ou tout autre installation pour produire sa propre électricité.  De nombreux fournisseurs d’énergie proposent également ce type de service.  

    Vendre le surplus de l’électricité produite

    Grâce à un contrat d’obligation d’achat, il est possible de revendre le surplus produit à un fournisseur d’électricité agréé. Cette demande doit être effectuée en même temps que la demande de raccordement au réseau.

    Quels sont les avantages de l’autoconsommation ?

    Parmi toutes les possibilités pour produire sa propre électricité, l’autoconsommation photovoltaïque est la plus privilégiée par les particuliers. Aujourd’hui, les pouvoirs publics encouragent l’installation de panneaux solaires qui sont à la fois rapides à installer et faciles à intégrer sur un toit ou dans un jardin.  

    Des économies sur sa facture

    Le premier avantage de l’autoconsommation est financier. En produisant de l’électricité pour sa consommation domestique ou lors de la revente auprès d’un fournisseur d’énergie, les économies réalisées peuvent être très importantes.

    Par exemple, dans le cadre d’une électricité produite à partir de panneaux solaires, la part d’autoconsommation est estimée entre 20 et 50% pour un logement équipé. Pour combler la part restante des besoins en électricité du logement, il faudra toutefois faire appel à un fournisseur d’énergie.

    Une énergie 100% renouvelable

    Aujourd’hui, la majorité de l’électricité produite dans le monde provient de la combustion des énergies fossiles. Cette production émet de nombreux gaz à effet de serre qui contribuent aggraver le réchauffement climatique.

    Grâce à l’autoconsommation, il est possible de produire une électricité 100% renouvelable et gratuite grâce au soleil ou au vent.

    Tendre vers l’indépendance énergétique

    Décider de produire sa propre électricité c’est faire le choix de l’indépendance énergétique. Avec l’autoconsommation, la production et la consommation d’électricité sont situés au même endroit. Même s’il est difficile aujourd’hui d’atteindre une autonomie complète, installer des panneaux photovoltaïques offre à chaque particulier le rêve d’un logement énergétiquement autonome.

    Pour atteindre une autonomie énergétique complète, il existe des solutions à la fois individuelles et techniques. Tout d’abord, il convient de modifier ses habitudes pour déplacer les consommations électriques en journée, là où l’installation produit le plus d’électricité grâce au soleil.

    Deuxième solution : investir dans l’achat de batteries solaires. Les batteries stockent ainsi l’électricité produite en journée pour être utiliser plus tard dans la soirée. Ce type de système représente un coût très important mais permet de tendre vers une autonomie complète sans recourir à un fournisseur d’énergie.

    Peut-on bénéficier d’aides publiques pour l’autoconsommation ?

    Il existe de nombreuses propositions tarifaires différentes. Le moyen le plus sûr de se renseigner est de contacter son fournisseur d’énergie. À titre d’exemple, Engie propose une formule tout compris à 7000 € TTC pour installer des panneaux solaires sur le toit de ses clients. Si le crédit d’impôt n’existe plus, il faut savoir que le prix des cellules photovoltaïques a sensiblement baissé ces dernières années.

    Le soleil étant une ressource verte et illimitée, il est tentant d’avoir recours à cette énergie pour produire son électricité. Toutefois, il est important de calculer la rentabilité d’une installation photovoltaïque avant de se lancer dans l’aventure.

    Il s’agit bien entendu d’un investissement à long terme. Pour calculer sa rentabilité, il faudra faire estimer la part d’énergie consommée que le particulier n’achète plus, ainsi que la part d’électricité revendue à EDF.
    En revanche, d’autres dispositifs d’incitation ont été mis en place afin d’encourager les particuliers à recourir à l’autoconsommation :

    • Prime en fonction de la puissance de l’installation photovoltaïque
    • Pour une puissance installée ⩽ 3 kWc : 390 € (prime pour chaque kWC installé)
    • Pour une puissance installée ⩽ 9 kWc: 290 € (prime pour chaque kWC installé)
    • Pour une puissance installée ⩽ 36 kWc: 180 € (prime pour chaque kWC installé)
    • Pour une puissance installée ⩽ 100 kWc: 90 € (prime pour chaque kWC installé)

    Le surplus de production est acheté à un prix garanti pendant 20 ans
    La TVA est à 10% pour les installations inférieures ou égales à 3kWc

    Aujourd’hui, il est très intéressant de se tourner vers l’autoconsommation pour réaliser des économies sur sa facture d’électricité. Même si l’investissement de départ peut sembler conséquent, choisir l’autoconsommation c’est faire un choix économiquement rentable et écologiquement responsable.

    Est-il rentable de produire son électricité ?

    Le soleil étant une ressource verte et illimitée, il est tentant d’avoir recours à cette énergie pour produire son électricité. Toutefois, il est important de calculer la rentabilité d’une installation photovoltaïque avant de se lancer dans l’aventure.

    Il existe de nombreuses propositions tarifaires différentes. Le moyen le plus sûr de se renseigner est de contacter son fournisseur d’énergie. À titre d’exemple, Engie propose une formule tout compris à 7000 € TTC pour installer des panneaux solaires sur le toit de ses clients. Si le crédit d’impôt n’existe plus, il faut savoir que le prix des cellules photovoltaïques a sensiblement baissé ces dernières années.

    Il s’agit bien entendu d’un investissement à long terme. Pour calculer sa rentabilité, il faudra faire estimer la part d’énergie consommée que le particulier n’achète plus, ainsi que la part d’électricité revendue à EDF.

    Un conseiller disponible au
    Retour haut de page