Le guide de l'énergie verte » Le bois est-il une énergie renouvelable ?

    Le bois est-il une énergie renouvelable ?

    Le bois permet de produire de l’énergie thermique. Issu de la biomasse solide terrestre, cette ressource se décompose sous l’effet de la chaleur. Cette énergie renouvelable se décline sous plusieurs formes. On distingue notamment les résidus de bois, les granulés, les coupeaux, les plaquettes forestières et les sciures.

    Le bois présente de nombreux avantages environnementaux. Il représente une part importante dans la consommation d’énergie primaire en France. Mais dans quelle mesure le bois est-il une énergie renouvelable et quel risque présente-t-il en termes de pollution ? Éléments de réponse ci-après.

    Article mis à jour le 25 mars 2021
    Sommaire :

      Le bois est-il une énergie renouvelable ?

      L’émergence des énergies renouvelables depuis quelques années favorise le développement d’exploitations bas carbone. Il existe différentes sources d’énergie renouvelable, à savoir le solaire, l’éolien, l’hydraulique et la biomasse. Le bois est obtenu à partir de la biomasse solide. Il s’agit de l’une des premières sources d’énergie en France, avant même le charbon.

      Le bois est une énergie renouvelable issue d’une exploitation neutre en carbone. Cette matière organique absorbe du CO2 pendant sa croissance. Par ailleurs, la combustion du bois dans une chaudière ou dans une cheminée présente un impact environnemental réduit. Cela, par rapport au taux d’émission de gaz à effet de serre d’un arbre en décomposition naturelle.

      La filière bois énergie

      Dans le monde, les forêts constituent un stock de carbone important. Une surexploitation de ces ressources peut non seulement nuire à la biodiversité, mais présente également un bilan carbone négatif. En effet, ce phénomène favorise la disparition des forêts et l’émission de gaz à effet de serre.

      Depuis 2000, la déforestation en zone tropicale connaît un léger ralentissement. Les actions pour la transition énergétique permettent de protéger les ressources naturelles. Et en France, la superficie forestière augmente depuis quelques années. En effet, les forêts constituent un potentiel majeur pour développer la filière bois énergie. D’ailleurs, pour classer le bois dans le rang des énergies renouvelables, l’exploitation des forêts doit être maîtrisée.

      L’exploitation du bois-énergie

      Il est possible de se procurer du bois-énergie dans les forêts ou dans les champs. En effet, certaines exploitations cultivent des peupliers ou des saules en taillis à courte rotation. Le bois récolté peut être utilisé dans des appareils à combustibles comme les chaudières.

      Face à la demande croissante d’énergie verte, des producteurs développent des projets d’agro-ressources pour des usages variés. La culture de taillis permet notamment de récolter du bois tous les 3 à 8 ans.

      Part dans la production d’énergie renouvelable :

      FilièrePart dans la production d’énergie renouvelable
      Bois- énergie36%
      Hydraulique18%
      biogaz, solaire thermique, solaire photovoltaïque11%
      Biocarburants11%
      Eolien10%
      Pompes à chaleur10%
      Déchets urbains renouvelables5%

      Source : Insee

      Comment utiliser le bois comme énergie renouvelable ?

      Dans la plupart des ménages, le bois est utilisé pour le chauffage. Il s’agit d’une énergie renouvelable à condition de respecter l’exploitation durable des forêts. Pour développer la filière bois énergie et utiliser le bois de manière éco-responsable, différentes ressources sont mobilisées.

      En plus de la gestion durable des forêts, les restes de bois provenant du secteur de la construction ou de la menuiserie sont récupérés. Les déchets organiques de l’agriculture peuvent aussi être intégrés à la production.

      La combustion du bois

      Pour réduire les risques liés à la pollution, la combustion du bois doit permettre de limiter les émissions de gaz toxique. L’ADEME a fixé des objectifs précis pour réduire les émissions de CO2 avec le programme Fonds Air et la mise en place du label Flamme Verte. Les appareils à combustible et de chauffage domestique améliorent leurs performances énergétiques et réduisent leur impact environnemental.

      Les types de bois et leurs usages

      Le bois est utilisé pour le chauffage et le séchage. Toutefois, il importe de distinguer les différents types de bois et leurs particularités :

      • Le frêne brûle rapidement et produit de belles flammes ;
      • Le bouleau est surtout utilisé dans les cheminées ;
      • Le chêne offre de bonnes braises ;
      • Les résineux sont utilisés pour les appareils de chauffage afin de faire monter rapidement la température ;
      • Les bûches alimentent les cheminées et servent pour les cuisinières à bois ;
      • Les plaquettes forestières servent à alimenter les chaudières ;
      • Les copeaux et sciures sont utilisés pour les chaudières électriques.

      Consommation de bois-énergie :

      2005201720182019
      Consommation de bois des ménages77,1 TWh76,7 TWh74,3 TWh75 TWh

      Source : Actu environnement

      Utilisation du bois : existe-t-il un impact sur l’environnement ?

      De la coupe à la combustion du bois, l’impact environnemental lié à l’exploitation de cette ressource est relativement faible. Ce constat repose sur différents facteurs, à savoir :

      • La pollution de l’air ;
      • L’émission de gaz à effet de serre ;
      • La perte de la biodiversité.

      Le bois comme énergie propre

      Le bois représente une alternative aux énergies fossiles. Et pour cause, cette ressource verte se régénère en moins d’une centaine d’années.

      En outre, les besoins énergétiques pour sa production sont moindres par rapport aux autres sources d’énergie. Les déchets de bois peuvent être réutilisés pour la fabrication de papier ou de panneau. Ayant un faible impact environnemental, le bois énergie permet de réaliser des économies conséquentes.

      L’exploitation non durable des forêts

      L’utilisation du bois est considérée comme l’une des principales causes de la déforestation dans le monde. En effet, lorsque les conditions de gestion durable des forêts ne sont pas respectées, la filière bois énergie peut constituer un danger pour l’écosystème. De ce fait, il importe de distinguer :

      • Les arbres en pleine croissance qui assurent l’absorption du dioxyde de carbone et qui luttent contre la pollution ;
      • Les arbres matures qui représentent un stock de carbone considérable, pouvant présenter un danger s’il est libéré ;
      • Les forêts avec des arbres mourants qui peuvent être valorisés dans la filière bois énergie et la menuiserie.

      Le bois est-il polluant ?

      Le développement de la filière bois énergie permet d’atteindre les objectifs climatiques. Toutefois, il est nécessaire de mettre en place des stratégies pour assurer l’exploitation durable des forêts. En outre, il importe de contrôler les rejets atmosphériques tout au long du processus de transformation du bois en énergie.

      En effet, la combustion du bois dégage de la fumée qui se compose à 48 % de carbone. Elle peut contenir des goudrons, des hydrocarbures aromatiques et des particules fines en fonction des appareils utilisés. À noter que lorsque la combustion est complète, les particules libérées ne sont pas nocives.

      Pour limiter la pollution provenant de la combustion du bois, il convient d’installer des appareils de chauffage disposant de filtres. L’utilisation de bois de qualité et labellisé est également recommandée.

      Retour haut de page