Le guide de l'énergie verte » L’énergie éolienne est-elle vraiment verte ?

L’énergie éolienne est-elle vraiment verte ?

Les éoliennes permettent de produire de l’énergie sans rejeter du dioxyde de carbone ou de particules nocives. Leur impact environnemental n’est pas pour autant neutre. En effet, la fabrication du dispositif en lui-même requiert l’utilisation d’énergie et peut entraîner des émissions. Dans ce cas, l’énergie éolienne est-elle vraiment verte ?

Article mis à jour le 25 mars 2021
Sommaire :

    Qu’est-ce que l’énergie éolienne ?

    Avant tout, il est important de définir l’énergie éolienne et de connaître son fonctionnement.

    Définition

    La surface de la Terre est inégalement chauffée par le soleil. Il en résulte des différences de pression atmosphérique. Ce phénomène crée des mouvements d’air (vents) dont l’exploitation est à l’origine de l’énergie éolienne. Cette dernière permet de produire de l’électricité dans une éolienne, également connue sous le nom d’aérogénérateur.

    Concrètement, une éolienne est un dispositif qui transforme la force du vent en électricité. Elle est composée :

    • D’un mât ;
    • De pales ou hélices (3 en général) ;
    • D’une nacelle qui renferme l’alternateur générateur d’électricité ;
    • De lignes qui évacuent l’électricité et la transportent en cas de raccordement de l’éolienne au réseau.

    Fonctionnement

    En soufflant, le vent actionne les hélices de l’éolienne. À leur tour, les pales font tourner le générateur qui convertit alors en énergie électrique l’énergie mécanique du vent. Il est possible de consommer directement l’électricité produite ou de l’injecter dans le réseau de distribution.

    En général, un vent d’une vitesse d’une dizaine de kilomètres à l’heure est suffisant pour faire tourner les pales d’une éolienne.

    Bon à savoir

    L’électricité éolienne se produit en plus grande quantité en hiver, car le vent souffle davantage durant cette saison. Il s’agit d’un atout indéniable étant donné que la demande est plus forte pendant cette période de l’année.

    L’énergie éolienne n’émet pas de gaz à effet de serre

    La production d’énergie éolienne ne requiert aucun carburant. Ainsi, elle ne rejette pas de gaz à effet de serre, ce qui fait qu’elle est particulièrement plébiscitée dans la lutte contre le changement climatique.

    Par ailleurs, l’énergie éolienne est renouvelable. Tant qu’il y aura du soleil et du vent, il sera possible de l’exploiter.

    L’énergie éolienne offre encore d’autres avantages :

    • Elle ne génère pas de déchets dangereux ou radioactifs ;
    • Elle n’altère pas la qualité de l’air ;
    • Elle n’entraîne ni pollution des eaux ni pollution des sols ;
    • L’électricité qui en résulte assure une sécurité d’approvisionnement devant la volatilité des prix du pétrole.

    Enfin, il convient de souligner que la production d’énergie éolienne n’impacte pas l’usage des sols. En effet, environ 2 % du sol seulement est nécessaire pour implanter un parc éolien. Ce type d’installation est ainsi tout à fait compatible avec une exploitation agricole ou industrielle. En cas de démantèlement d’un parc éolien, le site d’implantation retrouvera son état original.

    Les éoliennes ne sont pas totalement sans impact sur l’environnement

    Certes, les bienfaits d’une centrale éolienne pour l’environnement sont nombreux. Toutefois, il n’est pas possible d’affirmer qu’un aérogénérateur est 100 % vert. L’un des principaux problèmes des éoliennes réside dans leur fabrication. En effet, le processus implique l’utilisation d’une énorme quantité de matériaux. En guise de comparaison, la construction d’une centrale nucléaire en requiert 5 fois moins.

    La fabrication d’une éolienne nécessite entre autres :

    • De l’acier, qui est très présent dans le mât et la nacelle ;
    • Différents plastiques pour les pales ;
    • Du cuivre pour le générateur ;
    • Du béton pour la fondation.

    Il s’agit pourtant d’éléments non renouvelables et qui ne sont pas recyclés la plupart du temps.

    Il faut noter que la fabrication d’une éolienne exige aussi beaucoup d’énergie. Or, cette dernière est souvent issue de ressources non renouvelables. En effet, une bonne partie des éoliennes sont fabriquées en Chine où l’électricité est majoritairement produite à partir de charbon.

    Enfin, l’impact écologique d’une éolienne est lié à l’usage de terres rares, dont le dysprosium et le néodyme, dans le processus de fabrication. Il s’agit de métaux particulièrement difficiles à extraire, présentant des propriétés magnétiques. Ces minerais sont ainsi utilisés pour produire des éoliennes à aimants permanents.

    Classement des énergies les plus vertes

    Même si l’empreinte carbone d’une éolienne n’est pas nulle, l’énergie qui en résulte fait partie des plus propres qui soient produites. Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), une éolienne terrestre émet près de 12 g de CO2 pour générer 1 kWh (kilowattheure) d’électricité.

    En guise de comparaison, une centrale nucléaire rejette 16 g de gaz carbonique par kWh d’électricité généré. Le bilan carbone de la production d’électricité à partir d’énergies fossiles est encore pire :

    • 443 g de CO2 par kWh produit pour le gaz naturel ;
    • 840 g de CO2 par kWh produit pour le pétrole ;
    • 1 001 g de CO2 par kWh produit pour le charbon.

    En termes d’émissions de dioxyde de carbone, l’électricité éolienne est aussi plus propre que l’énergie issue d’autres sources renouvelables comme le mouvement de l’eau ou le soleil. Le taux de rejet de CO2 par kWh d’électricité produit s’élève respectivement à :

    •  24 g pour les centrales hydrauliques ;
    • 41 à 48 g pour les panneaux solaires photovoltaïques.

    Quels sont les principaux fournisseurs d’énergie verte en France ?

    Les foyers qui souhaitent limiter leur empreinte carbone peuvent souscrire un contrat d’énergie auprès de fournisseurs d’électricité verte. Certains d’entre eux se consacrent exclusivement à la commercialisation de ce type d’énergie. Tel est notamment le cas d’Ilek, d’Enercoop et d’ekWateur. D’autres, comme Total Direct Energie et EDF, proposent des offres d’électricité verte à côté de contrats classiques

    Le tableau suivant détaille les offres d’électricité verte de ces fournisseurs :

    FournisseurOffreSpécificités
    IlekÉlectricité verte– Électricité renouvelable issue d’un producteur français choisi par le client lui-même
    – Réduction de 600 kg des émissions de CO2 de chaque foyer qui choisit l’offre
    EnercoopÉlectricité– Électricité citoyenne et locale
    – Électricité reconnue comme étant réellement verte par Greenpeace et catégorisée Premium par l’ADEME
    ekWateurÉlectricité verte– Électricité 100 % renouvelable, produite à partir d’éoliennes, de barrages hydrauliques et de panneaux photovoltaïques
    – Origine française ou européenne
    Total Direct EnergieOffre Verte– Électricité 100 % d’origine éolienne ou solaire
    – Offre permettant aux consommateurs de soutenir la production d’énergies renouvelables
    EDFVert Électrique– Injection sur le réseau électrique de la même quantité d’énergie renouvelable que la consommation du client
    – Offre permettant de prendre part à la transition énergétique
    Retour haut de page