Le guide de l'énergie verte » Autoconsommer de la bioénergie, c’est possible !

Autoconsommer de la bioénergie, c’est possible !

La biomasse est la source d’énergie renouvelable la plus utilisée en France. Utilisée à des fins d’autoconsommation, elle permet de produire de la chaleur, de l’électricité ou encore des biocarburants tout en réduisant notre recours aux énergies fossiles. Zoom sur une source d’énergie propre et économique.

Article mis à jour le 2 février 2021
Sommaire :

    Qu’est-ce que l’autoconsommation énergétique ?

    L’autoconsommation énergétique consiste à consommer l’énergie que l’on a produite soi-même à partir d’une énergie d’origine renouvelable, le plus souvent à l’aide de panneaux solaires ou d’une éolienne.

    En pratique, différents systèmes permettent de produire de l’énergie en vue de l’autoconsommer.

    • Les panneaux solaires accumulent la chaleur du soleil pour produire de l’énergie thermique ;
    • Les panneaux photovoltaïques utilisent les photons du soleil pour produire de l’électricité ;
    • L’éolien transforme la force cinétique du vent en électricité ;
    • La géothermie permet de récupérer la chaleur de la terre pour la diffuser dans un système de chauffage ;
    • L’hydraulique se sert de la force de l’eau pour produire de l’énergie électrique.
    • Sans oublier la biomasse, qui permet de produire de la chaleur, de l’électricité et des biocarburants à l’aide de déchets organiques.

    Qu’est-ce que l’autoconsommation par biomasse ?

    La biomasse est la principale source d’énergie renouvelable qui est utilisée en France. Elle est issue des vapeurs de combustion de déchets organiques dégradables.

    Dans le détail, la biomasse provient :

    • de déchets d’origine végétale (bois, écorce, sciure, paille, déchets végétaux…),
    • de déchets d’origine animale (fumier, lisier, boues d’épuration…).
    La biomasse produit de l’énergie grâce à la combustion de matériaux. La méthanisation permet quant à elle de produire du biogaz grâce à des bactéries.

    Comment produire de l’énergie à partir de la biomasse ?

    consommation biomasse

    Une centrale biomasse permet de produire de l’énergie. Concrètement, des matières organiques sont brûlées. La vapeur issue de la combustion des matières organiques active une turbine qui est reliée à un alternateur, ce qui produit de l’électricité.

    La cogénération est un procédé qui permet de disposer d’électricité mais aussi de chauffage. Une partie de la vapeur est alors récupérée pour produire de la chaleur.

    Qu’est-ce que la méthanisation ?

    La méthanisation est un procédé grâce auquel on produit du biogaz grâce à la fermentation de matières organiques. Le méthane ainsi obtenu peut alors servir de combustible pour alimenter une chaudière.

    Comment est-elle utilisée ?

    La biomasse est principalement utilisée pour produire de la chaleur, de l’électricité, du biogaz ou du carburant. Voici quelques exemples d’utilisation de la biomasse.

    Le chauffage individuel au bois

    Le chauffage individuel au bois est un procédé qui s’appuie sur la biomasse. Il repose en effet sur la combustion de bois, un combustible naturel. Le chauffage bois permet de produire de la chaleur.

    Le chauffage au bois peut être assuré dans un poêle à bûches ou dans une cheminée classique. Il est alors nécessaire de recharger l’appareil à intervalle régulier pour s’assurer de son fonctionnement. Certains appareils modernes peuvent toutefois être alimentés de façon automatique, comme les poêles à granulés.

    De plus, certains appareils de chauffage au bois permettent d’alimenter un ballon d’eau chaude et/ou un système de chauffage central. Ils sont équipés d’un échangeur à eau et d’une pompe qui achemine l’eau chauffée vers un ballon de stockage.

    Les chaufferies collectives

    Certaines chaufferies collectives sont équipées de chaudières biomasse. En guise de combustible, elles utilisent du bois ou des sous-produits du bois, comme des écorces ou de la sciure. Les chaudières biomasse peuvent également être alimentées au moyen de déchets ménagers.

    Quel que soit le combustible utilisé, la chaudière biomasse produit de la vapeur ou de l’eau chaude. Elle est reliée à un réseau de tuyaux qui permet d’alimenter un système de chauffage et/ou de production d’eau chaude sanitaire.

    Les biocarburants

    Les biocarburants sont des carburants issus d’une source d’énergie d’origine renouvelable. En pratique, ils résultent de la transformation de matériaux organiques tels que le colza, la betterave, la pomme de terre, le tournesol… On parle également de biofuel, d’agrocarburant ou de carburant végétal.

    Trois générations de biocarburants sont à distinguer.

    • Le bioéthanol et le biodiesel font partie des biocarburants de première génération. Le premier est issu de la combustion de canne à sucre, de betterave ou de céréales. Le second utilise le colza, le soja ou l’huile de palme.
    • La seconde génération de biocarburants utilise des végétaux non alimentaires pour produire du carburant. Ce procédé permet également de fabriquer du bioéthanol et du biodiesel, mais aussi du biohydrogène et du biogaz.
    • La troisième génération de biocarburant s’appuie sur l’utilisation de micro organismes tels que les micro algues. Outre la production de biodiesel, ces microalgues permettent également de générer du bioéthanol, du biohydrogène et du biogaz. A date, ce procédé reste expérimental.

    Quels sont les avantages de l’autoconsommation biomasse ?

    La biomasse peut être utilisée à des fins d’autoconsommation. Comment ? En recyclant les déchets ménagers organiques pour produire de l’énergie.

    A l’échelle collective, la méthanisation est un procédé courant. Les avantages de l’autoconsommation biomasse sont réels :

    • Valorisation des déchets organiques : la méthanisation des déchets ménagers évite d’avoir à les incinérer. De plus, en produisant des biogaz, ils participent au bouquet énergétique de la France.
    • Réduction des émissions de gaz à effet de serre : le biogaz peut être utilisé en remplacement de sources d’énergie fossile (gaz, charbon, pétrole) pour chauffer des bâtiments individuels ou collectifs.
    • Gains financiers : selon l’ADEME, le coût du traitement des déchets par méthanisation avoisine les 50 € par tonne contre une centaine d’euros lorsqu’ils sont incinérés. De plus, utiliser des déchets évite d’avoir à acheter du pétrole ou du gaz pour produire de l’énergie.

    A l’échelle individuelle, l’autoconsommation biomasse procède principalement des chaudières biomasse.

    La bonne nouvelle ? Les particuliers qui font installer chez eux une chaudière biomasse performante peuvent bénéficier d’aides de l’État. En l’occurrence, la prime Coup de pouce chauffage est comprise entre 2500 et 4000 €, selon les revenus.

    Retour haut de page