Accueil » Actualités » Trains à hydrogène : SNCF commande ses premiers modèles à Alstom
09 88 90 39 75
Profitez de nos offres partenaires

    Trains à hydrogène : SNCF commande ses premiers modèles à Alstom

    Sommaire

      Après les trains à vapeur, les trains thermiques et les trains électriques… Les trains à hydrogène font leur entrée dans le paysage ferroviaire français. SNCF Voyageurs a en effet commandé douze spécimens de la gamme Coradia Polyvalent H2 à Alstom. Objectif en vue pour le secteur du transport ferroviaire : la baisse des émissions de CO2 !

      Focus sur le Coradia Polyvalent H2

      L’annonce date du 8 avril dernier : la filiale de la SNCF a passé commande de ses premiers Coradia Polyvalent H2 bi-mode électrique/hydrogène. En fabriquant ce nouveau type de trains, Alstom s’inscrit véritablement dans une volonté de concrétiser la mixité du réseau ferré français.

      Concernant cette commande de douze appareils, elle profitera à quatre régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-France-Comté, Grand Est et Occitanie) et répondra aux besoins croissants du trafic ferroviaire, dû notamment à la fermeture de lignes aériennes.

      Ce train pas comme les autres promet une autonomie de 600 kilomètres sur des sections de voies non électrifiées. D’une longueur de 72 mètres, les quatre wagons peuvent accueillir jusqu’à 218 voyageurs assis. Côté confort et performances, le Coradia Polyvalent H2 équivaut, selon son constructeur, à la locomotive bi-mode diesel/électrique.

      La production vertueuse des trains à hydrogène

      Cette évolution verte est doublement vertueuse car elle permet également la mobilisation de milliers d’emplois sur le sol français chez Alstom et ses différents fournisseurs.

      Ainsi, sur ses quinze sites de production français, Alstom en dédie six à la fabrication de trains à hydrogène :

      – Reichshoffen pour la conception et l’assemblage ;

      – Villeurbanne pour l’informatique embarquée ;

      – Ornans pour les moteurs ;

      – le Creusot pour les bogies ;

      – Tarbes pour les chaînes de traction et le développement de la propulsion hydrogène ;

      – Saint-Ouen pour le design.

      Le gouvernement engagé dans la voie de l’hydrogène

      La commande passée par SNCF Voyageurs porte précisément sur douze trains avec deux rames en option pour une addition de 190 millions d’euros, dont 47 millions seront financés par l’Etat. « La France a tout pour devenir un champion de l’hydrogène : le gouvernement est pleinement engagé pour faire de cette ambition une réalité » a en effet déclaré Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué chargé des Transports.

      Christophe Fanichet, président-directeur général de SNCF Voyageurs, se félicite quant à lui de cette commande qui « marque une étape historique pour la mobilité propre, en concrétisant le déploiement dans les régions d’une nouvelle solution ferroviaire à zéro émission directe ».

      Des trains à hydrogène fabriqués par Alstom

      Alstom ne cache pas son ambition de devenir un leader mondial de la mobilité verte. La multinationale est déjà présente partout en Europe (Italie, Allemagne, Danemark, Suède, Pays-Bas) avec ses trains Coradia, fonctionnant avec différentes sources d’énergie et tensions de traction. Elle assure ainsi des trajets sur des lignes régionales comme sur des portions transfrontalières. La gamme, a aussi été vendue au Sénégal et en Algérie.

      Pour les régions françaises, Alstom a déjà livré près de 400  Coradia Polyvalent depuis 2011. Selon le profil des territoires et des lignes, la marque propose d’ores-et-déjà des solutions plus vertes. Au programme, des versions full électrique, bi-mode thermique/électrique, bi-mode hybride/thermique ou encore bi-mode batteries.

      Dans cette évolution, le Coradia Polyvalent H2 bi-mode électrique/hydrogène marque une rupture technologique dans la transition vers des trains encore plus écologiques, à l’image de l’avion ZEROe d’Airbus.

      09 88 90 39 75
      Profitez de nos offres partenaires
      Retour haut de page